Medellin

   Après 3 jours passés dans la merveilleuse ville de Carthagène, nous prenons un vol domestique direction Medellin. Jusqu’ici nous avions été chanceux avec la météo puisque nous avons eu juste quelques averses à Bogota pour nos premiers jours. Mais une fois embarqués à bord de l’avion, une pluie torrentielle s’abat sur nous et l’aéroport décide de suspendre tous les vols le temps que ça se calme. Plus de peur que de mal, après avoir attendu patiemment 1h sur la piste de décollage, nous pouvons enfin partir direction Medellin à une petite heure de vol.

   Medellin est la 2ème ville du pays derrière la capitale Bogota. Située au cœur des montagnes elle s’étend à perte de vue. Nous avons marché des kilomètres à travers la ville entre la foule incessante du weekend et les marchands de rue, qui est un véritable métier en Colombie. Chacun sa spécialité, fruits exotiques, empanadas ou encore jus de citron vert, ils participent au charme du pays et animent les rues. Nous avons visité le centre historique qui est assez étendu, la place Botero et les nombreuses structures de l’artiste, le palais de la culture Rafael Uribe ou encore la place Cisneros font parti des incontournables.

   Les centres d’intérêts de la ville sont assez éloignés les uns des autres. Mais Medellin est la seule ville du pays à avoir le métro ce qui facilite les déplacements. Les habitants en sont très fiers. Sur ce réseau de transport public, il y a aussi des téléphériques ce qui a permis de désenclaver les quartiers pauvres bâtis sur les montagnes. Nous avons emprunté une de ces lignes ce qui nous a permis de prendre de la hauteur sur la ville et sur les bidonvilles (assez triste quand même !!)

   Au milieu de cette agitation, le jardin botanique est l’endroit idéal pour se reposer et changer d’air. Les locaux viennent y pique-niquer ou encore pour suivre un cours de yoga en ce dimanche. Pour nous, l’intérêt était tout autre, ce parc de plusieurs hectares regroupent de nombreuses espèces de plantes. Mais nous avons passé beaucoup de temps à observer les oiseaux, tortues et iguanes en totale liberté.

   Le lendemain, direction la fameuse communa 13, et une première pour nous, nous le faisons en visite guidée avec free tour. Nous partons donc au petit matin sous le soleil tapant accompagnés de notre guide, Laura, qui a toujours vécu dans ce quartier. Le graffiti free zippy walking tour nous emmène dans les nombreuses ruelles des favelas et a pour but de nous expliquer l’importance de ces graffitis, plein d’espoirs pour le quartier et ses habitants.

   L’histoire de cette ville et en particulier de la Communa 13 est très lourde et compliquée à résumer en quelques lignes. Il y a encore quelques années le barron de la drogue Pablo Escobar faisait la loi sur le quartier et la guerilla, paramilitaire et autre groupes armés faisaient régner la terreur en s’entretuant et mêlant les civils (innocents) dedans. Medellin avait même le triste titre de la ville la plus dangereuse au monde. Mais en vue du nombre d’homicide et de la situation invivable pour les habitants, l’Etat a lancé une opération militaire en 2002 afin de libérer la communa 13 des narco-trafiquants. Après une lutte difficile de plusieurs mois, la libération du quartier a commencé et la construction d’escalators mécaniques a donné un nouveau visage au quartier. Cela a changé la vie des habitants, pouvant enfin sortir de chez eux plus librement et descendre plus facilement du haut de la montagne. Face à la violence, les habitants se sont mis à recouvrir les murs de la communa 13 de graffitis représentants leur histoire. Aujourd’hui, les habitants sont fiers d’accueillir des touristes parmis eux et font tout pour que la joie, la bonne humeur et la paix règnent à jamais.

   Nous avons également visité le musée gratuit La casa de la memoria, qui revient sur les conflits qui ont eu lieu dans la région de Medellin et sa transformation au cours des années. Les expositions sont vraiment intéressantes et les témoignages boulversants.

   Pour les interessés, voici une petite vidéo résumant bien le changement de la ville : cliquez ici

   Un incontournable pour tout visiteur de Medellin, la ville de Guatapé. Nous prenons un bus direction la Piedra del Penol située à 2h de route. Aussi connu sous le nom de « Le Penon de Guatapé », c’est un immense rocher de 200 mètres de haut. Une fois payé les 18 000$ COP de droit d’entrée, nous montons les 659 marches jusqu’au sommet du gigantesque bloc de granit. 20 minutes plus tard, les efforts payent car une fois en haut, nous avons une jolie vue panoramique sur la région et ses alentours, notamment sur le lac qui sert de barrage. Nous avons bien fait de venir assez tôt pour éviter la foule car lors de notre descente plusieurs bus de touristes arrivaient sur les lieux.

   Une fois redescendu, il est possible de prendre un tuk tuk pour se rendre à Guatapé, mais en vue du beau temps nous décidons de nous y rendre à pied. Nous avons mis une bonne demi heure de marche avant d’arriver au village. Guatapé est l’un des plus beaux villages que l’on ait vu, bien que touritique, on a adoré. Le village est très coloré, petite particularité, chaque façade de maison possède des motifs sculptés.


Où dormir ?

Agua Marina Hostal : Petit hôtel situé près du quartier touristique El Poblado et à 10 minutes de la station de métro du même nom. La chambre pour le prix de 40 000$ COP est très correcte. Cependant, il y a une seule salle de bain commune aux chambres et un manque de propreté dans celle-ci et dans la cuisine commune. Le personnel était très sympa.

Où manger ?

A Medellin, nous avons opté pour des menus du jour (environ 8 000$ COP) le midi et principalement de la street food autour de l’hôtel le soir. Nous avons testé et approuvé les arepas au fromage, pain de maïs blanc épais.

A Guatapé

Julia Rosa : Bandeja Paisa est un plat typique de la région. Il comporte du riz, de la banane plantain, œuf, haricots rouges, chorizo, avocat, salade et de la viande. C’était un régal, mais très copieux ! Restaurant situé tout près du terminal de bus.

Black Hole : On conseille vivement cet endroit à Guatapé pour une glace artisanale !

Transports :

De l’aéroport au centre-ville de Medellin : 9 500$ COP par personne le trajet en navette. Le taxi est assez onéreux, l’aéroport étant situé à 28kms de la ville.

Métro : 2 400$ COP l’aller simple sur tout le réseau de transport de la ville

Medellin – Guatapé : Les départs se font au terminal nord de Medellin. L’aller pour aller jusqu’à la Piedra coûte 13 000$COP par personne (1h30) et le retour de Guatapé à Medellin, 14 000$ COP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *