Salento

   Notre arrivée à Salento se fait très tôt .. Nous avions pris un bus de nuit de Medellin à Armenia. On nous avait dit il y en a pour 8h, mais en 6h30 nous avions fait le trajet. A 3h30 du matin, nous voilà à attendre dans le terminal de bus puisque les premiers bus pour Salento ne commencent qu’à 5h du matin. Il est donc un peu plus de 6h du matin quand nous arrivons sur la place du village, les premiers vendeurs ouvrent leur commerce de jus de fruits, c’est parfait pour nous ! Ensuite, l’attente continue, nous arrivons à notre hôtel, tout le monde dort, nous patienterons une heure de plus pour avoir notre chambre et se reposer quelques heures.

   On découvre tranquillement le village, son architecture et ses maisons colorées et la place animée par les commerces de rue. Tout près de notre hôtel, en montant quelques escaliers, se trouve un mirador offrant une vue sur la ville d’un côté et sur la vallée verdoyante de l’autre. En redescendant, nous sommes tombés par hasard sur un couple de motmot, une espèce d’oiseau vivant dans les forêts tropicales, facilement reconnaissble à leurs couleurs verte et bleue ainsi qu’à leur longue queue en forme de raquette. Salento est assez petit, il y a une rue principale, la Calle Real, où se cotoient petites boutiques d’artisanat, restaurant, café et toute cette agitation de locaux et de touristes.

   Salento est la porte d’entrée pour découvrir la région du café. Sur les conseils de notre hôte et du Lonely Planet, nous marchons une petite heure en prenant notre temps pour profiter des paysages jusqu’à arriver à la finca Don Elias. Il est déjà 13h30 lorsque nous arrivons sur place, deux groupes de visiteurs finissent la visite de la ferme en dégustant un café. Nous avons de la chance, nous serons les seuls sur la visite de 14h. Notre guide nous emmène dans les plantations de café et nous explique les différentes variétés de plant de café, ce qu’ils produisent sur les 4 hectares, le rendement, les récoltes ect … Ensuite, nous voyons le processus de fabrication du café, du fruit, à l’extraction du grain, puis la torréfaction et la mouture pour obtenir le café que l’on connaît. Nous avons beaucoup aimé cette visite (privée) où nous avons appris de nombreuses choses sur leur ferme, l’environement et notre guide 🙂La visite peut se faire en anglais ou en espagnol et coûte 10 000$ COP par personne et le paquet de café vendu pendant la dégustation, 12 000$ COP.

   La vallée de Cocora, située dans les montagnes à une demie heure de Salento, est très prisée des touristes pour ses paysages grandioses. A 7h20, nous nous retrouvons sur la place centrale du village pour prendre place dans une Jeep Willys, véhicule emblèmatique de la région. La randonnée au cœur de la vallée se fait en 5h-6h environ. Le temps n’est pas avec nous aujourd’hui, enfin à Salento il faisait très beau mais dans les montagnes le temps change relativement vite. Nous aurons droit à quelques éclaircies, beaucoup de grisailles et deux, trois averses. Nous commençons par la partie la plus dure, pendant 1h45 nous montons une pente douce à travers les paysages qui rendent célèbre cette partie de Colombie. Nous sommes au cœur des montagnes verdoyantes et de palmiers de cire pouvant atteindre une soixantaine de mètres. Le spectacle est magnifique !

   Arrivés en haut de la montaňa où se trouve une ferme, nous descendons pendant 30 minutes une pente très abrupte. Nous sommes bien contents de la descendre et de ne pas la monter. Un peu plus loin, il est possible de se rendre à la Casa de Colibris, comptez environ 1h aller/retour. L’entrée est de 5 000$ COP avec un chocolate con queso (chocolat chaud avec une tranche de fromage). La pluie ne cessant pas, c’est bien agréable de pouvoir se poser avec une boisson chaude pour se réchauffer. Avant de repartir, on observe le bal incessant des colibris qui volent à une vitesse folle tout autour de nous. C’est vraiment très beau !

   On se remet en chemin après avoir repris des forces, le reste de la rando est relativement plat mais le chemin est très escarpé et boueux. Nous marchons au milieu de rivières, parfois grimpant les pierres humides, et de forêts tropicales. Nous ne verrons pas beaucoup d’animaux, sûrement à cause de la météo capricieuse. Nous avons pu voir des papillons, et plusieurs éspèces d’oiseaux tels que des marteaux piqueurs et des petits perroquets mais difficile à les photographier malheureusement ! A savoir que la Vallée de Cocora est le territoire du puma, du tapir ou encore de l’ours mais ils sont quasiment impossible à observer. Les derniers kilomètres longeant la rivière, nous amènent à traverser des ponts suspendus et à longer des exploitations agricoles.

   On finit la rando vers 14h après 6h de marche, de photos, et de contemplation de paysages. Nous méritons un bon repas pour ce midi et nous avions entendu du bien du Brunch Diner et quelle bonne surprise ici que de manger un burger extra avec du guacamole et des frites maisons !

   Pour notre dernier jour à Salento, nous partons au village voisin, Filandia. Le village est très mignon, il y avait très peu de touristes, c’est agréable de s’y promener mais on en a vite fait le tour. Ca peut être bien d’y aller pour ensuite aller visiter les alentours qui ont l’air tout aussi jolis. Malheureusement pour nous, nous devions reprendre nos sacs pour nous rendre à notre prochaine étape, qui n’était pas prévue au programme. Mais le voyage c’est aussi de changer ses plans, au gré des rencontres, de ce qu’on nous raconte et que l’on partage avec d’autres voyageurs !

A bientôt, au cœur du Désert de la Tatacoa …


Où dormir ?

Atradecer de Salento : Tonio, le propriétaire est vraiment adorable. Il explique vraiment ce qu’il y a à voir dans les environs, et est toujours très serviable avec nous. Nous avions une toute petite chambre, mais suffisante pour dormir à 30 000$ COP la nuit avec salle de bain commune et cuisine. Le point fort de l’hébergement c’est la terrasse avec hammacs, tables et bancs et la vue sur le village et les montagnes. On a adoré cette quiétude !

Où manger ?

Brunch Diner : Un peu excentré du centre du village, il vaut vraiment le détour ! Et vu l’affluence le bouche à oreille fonctionne très bien. Ils proposent une multiutude de plats, des burgers, sandwichs, burritos, lasagnes … Tout avait l’air délicieux et copieux. Le burger guacamole coûte 17 000$ COP et un sandwich élaboré avec frites autour de 14 000$COP. Endroit parfait pour reprendre des forces après la rando dans la vallée de Cocora.

Tout près de notre hôtel, dans le dédale de rue, nous avons trouvé où manger un almuerzo classique, mais raffiné et très bien présenté. La soupe, le plat principal et le jus pour 8 000$ COP.

Transports :

De Medellin à Armenia : Bus de nuit en partant du terminal sud de Medellin, 6h30 de voyage pour 45 000$ COP par personne.

D’Arménia à Salento (et vice versa) : Départ toutes les 20 minutes de 5h du matin à 21h, 4 500$ COP le ticket. Environ 45 minutes.

Salento vers la vallée de Cocora : Départ sur la place centrale en Jeep Willys environ toutes les heures ; 8 000$ COP l’aller/retour.

Salento à Filandia : Départ à 7h40, 9h40, 11h40 et retour de Filandia à 14h, 16h, et 18h ; 45 min de trajet, 5 000$ COP l’aller.

Un commentaire

  1. FATOME Françoise

    Encore de très belles photos et un commentaire très agréable à lire qui nous fait rêver.
    Merci à tous les deux. Bonne route je vous embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *